12 août 2013

25. Un héros en herbe qui aimante aussi bien les hommes que les femmes

     Sous les ordres de son cocu de capitaine, le bataillon prend le train qui doit l'em-porter vers le champ de bataille de la guerre qui vient d'être heureusement déclarée...      "Un caporal accourait vers Langel, celui-là même dont il avait réparti l'escouade aux entrées de la gare pour maintenir au-dehors le flot de femmes : mères, épouses, maîtresses, venues une fois encore voir chacune « le sien ». Pitoyable, mais ferme, l'officier avait donné cet ordre. Il ne fallait pas... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2013

26. Un cocu doublé d'un faible

     Nous voici face à l'ennemi. Le capitaine Bertaud s'apprête à partir en première ligne, tandis que le lieutenant Langel a reçu l'ordre de se tenir en réserve. C'est alors que se produit un coup de théâtre du plus bel effet. Ecoutons le capitaine :      "Pour moi je sais, et il répéta ce mot en y appuyant, je sais quel sacrifice j'ai à faire. Langel, je vais être tué tout à l'heure!" (page 102)      Bonne nouvelle! s'exclamerait le premier venu... dans le silence... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2013

27. Que tend donc à obtenir du fort Langel le faible Bertaud ?

     Laisser au monde une veuve joyeuse, voilà ce qui tourmente ce brave cocu de capitaine Bertaud dont on se demande s'il a une vraie conscience des cornes que lui fait porter, depuis plusieurs mois déjà, le lieutenant surhomme De Gaulle... pardon, Langel. Est-ce là tout ?...      "Pour beaucoup de ceux qui vont combattre, cette pensée, vous pouvez m'en croire, ajoute à leurs angoisses une angoisse de plus. Qu'adviendra-t-il de leur foyer si la mort les prend ? Leur souvenir ? Quelles... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2013

28. Charles de Gaulle à la remorque des hobereaux prussiens de 1870-1871

     Après avoir retrouvé la première ligne en décembre 1914, Charles de Gaulle est nommé capitaine, à titre temporaire, en février 1915. Il sera légèrement blessé à la main, et vivra jusqu'en février 1916 la plus ou moins tumultueuse guerre des tranchées. De toute cette période, nous ne devons retenir ici que le contenu de deux lettres qu'il envoie en décembre 1915 : l'une, du 23, à sa mère, l'autre, du 31, à son père.      A sa mère, il écrit :      "Le Parlement... [Lire la suite]
Posté par cunypetitdemange à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2013

29. L'anti-France : la populace. La France du dessous : le peuple laborieux

     Le 2 mars 1916, le capitaine Charles de Gaulle, blessé d'un coup de baïonnette à la cuisse, réputé sans connaissance, est fait prisonnier : pour lui la guerre est terminée. Trente-deux mois de détention l'attendent. Quand arrive l'été, il entame un carnet de notes qui va nous aider à cerner ce que sont ses préoccupations et quelques-unes de ses positions.      Trois notes qui se suivent de très près retiennent d'abord notre attention. Elles con-cernent à la fois la Révolution de 1789... [Lire la suite]